VISITE DE L’AMBASSADEUR DE BELGIQUE A RUTANA

C’est Mardi le 21 Aout 2018, jour dit d’ID’EL HADJ pour les musulmans ou communément appelé le jour du mouton que l’Ambassadeur de la Belgique a décidé de la célébrer autrement. Il a en effet choisi de faire une visite de l’un des projets financés par le gouvernement belge à travers les ONGs belges opérant au Burundi. L’Ambassadeur accompagné du responsable à la coopération et au développement se sont  joints à l’équipe de CEPRODILIC-ADEPE  et ont visité un projet quinquennal (2017-2021), appelé : « Souveraineté Alimentaire pour Tous : Valorisation de l’Agriculture Paysanne Agro-écologique »

Ce fut un honneur pour le CEPRODILIC-ADEPE d’être choisi  parmi les nombreux partenaires financés par la Belgique opérant dans la province de Rutana. On signalera aussi la présence de l’administration locale l’administration entre autre  le Gouverneur de Rutana.

En visite guidée par l’équipe de CEPRODILIC-ADEPE, l’Ambassadeur a visité  la coopérative dénommée « Murimyi Giriteka » une coopérative qui développe la filière de la pomme de terre regroupant des membres de 7 associations, le nombre total des membres s’élève à 450, majoritairement composée de femmes. Cette rencontre a eu lieu sur la colline Karindo de la Commune Rutana où il a été construit une étable communautaire de porcs et de chèvres.

Le Directeur Général a présenté succinctement les activités qui sont en train d’être menées par CEPRODILIC-ADEPE dans la province de Rutana. Il a été précisé que CEPRODILIC-ADEPE est en partenariat avec Entraide et Fraternité depuis plus de cinq ans. La plupart des activités a porté sur le renforcement des capacités des agriculteurs ; en ce qui est des méthodes culturales modernes qui respectent l’environnement, ce qui a par ailleurs motivé le partenariat entre les deux organisations. C’est aussi la réinsertion socio-économique par l’augmentation des revenus au niveau des ménages. L’octroi des semences sélectionnées et la multiplication de ces dernières par les bénéficiaires. L’augmentation de la fumure est aussi une autre préoccupation majeure de CEPRODILIC-ADEPE, pour que les bénéficiaires puissent développer d’autres alternatives pour faire face au problème de la dépendance des engrais chimiques, qui par des recherches scientifiques ont démontré qu’ils sont à l’origine des problèmes agro-écologiques. Dans cette présentation, il a été noté qu’en ce qui est de l’octroi du petit bétail, CEPRODILIC-ADEPE prône une autre approche de l’étable communautaire. C’est une approche à plusieurs avantages : la cohésion sociale, l’entraide sociale ; la confiance et le développement des  valeurs morales comme le respect de l’un de l’autre dans leurs différences. La multiplication du petit bétail se fait d’abord au niveau de l’étable communautaire, et c’est à tour de rôle que les petits sont distribués aux différents membres de la coopérative.

Le Gouverneur et l’Ambassadeur ont très bien apprécié le projet de développement qui est en train de faire avancer les agriculteurs avec des moyens innovants. Les deux autorités n’ont manqué à encourager les bénéficiaires à aller de l’avant, à s’approprier de ce projet, de pérenniser les acquis et d’en faire large diffusion  dans d’autres ménages avoisinants pourquoi pas dans d’autres communes et provinces.

Ces deux autorités ont aussi visité le centre de traitement du miel, un autre projet apicole qui a pu aider la population  à augmenter leurs revenus. Les apiculteurs amènent leur miel au centre pour être extrait et maturé par des machines appropriées. Le miel traité à cet endroit est de qualité.

Notons qu’à travers l’entretien entre les bénéficiaires, l’Ambassadeur et le Gouverneur, ils ont exprimé leur gratitude et ont remerciement des deux autorités, de l’appui financier de la part du peuple belge, qui a fait que ces communautés s’améliorent au fur et à mesure et a permis à ces derniers à augmenter leurs revenus et s’autosuffir progressivement. Ils n’ont pas manqué à exprimer d’autres projets qui leur tiennent à cœur ; c’est entre autre le manque criant d’écoles techniques et d’eau potable  dans la province de Rutana. L’Ambassadeur a promis de faire de son mieux pour chercher des bailleurs de fonds et qu’il les mettra en contact avec CEPRODILIC-ADEPE.

Au Gouverneur de Rutana, les bénéficiaires lui ont vivement remercié car ce n’est pas une habitude de recevoir le Gouverneur dans leurs activités et espèrent que ce premier pas n’est que le début. Ils lui ont demandé de leur prêter main forte dans leurs projets et surtout de leur servir de plaidoyer pour leurs  différentes doléances.

 

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *